fadjen

Coordonnées

Association Fadjen

Le Beffoy

35120 La Boussac

Plan du site

Réseaux sociaux

Mentions Légales  |  Copyright  |  Contact

Pour nous aider, vous pouvez … !

ADHERER PARRAINER FAIRE UN DON

FADJEN,

UN DESTIN HORS DU COMMUN ...

05 Fev

2017

Fadjen, un taureau Espagnol voué à une mort certaine dans une arène lors d'une corrida ou à l'abattoir.

Il aura fallu le courage et la détermination d'un Breton pour changer la vie de ce taureau.

C’est à l’âge de 7 ou 8 ans après avoir vu un tapis-mural représentant une scène de corrida que je me suis fait une promesse de gosse, « Un jour, je sauverais un taureau de corrida ».

Trente ans plus tard ce fût chose faite en faisant l’acquisition de Fadjen.

Acheter un taureau espagnol, n’est pas si simple que cela !

Même si ma détermination était restée intacte, les obstacles qui se mettaient en travers mon chemin était plus nombreux que je ne le pensais.

En effet, difficile de trouver un éleveur qui veuille bien vendre un taureau à un particulier sans poser trop de questions. Après de nombreux coups de fils et de nombreux déplacements, la promesse que je m’étais faite se révélait plus compliqué qu’il n’y parait, voir impossible.

Une rencontre qui change une vie !

C’est grâce à mon métier de routier que j’ai pu rencontrer un transporteur de bovins, qui m’a donné les coordonnées d’un négociant en bovins qui m’a mi en contact avec un éleveur de taureau espagnol.

Et oui pas facile de brouiller les pistes.

Mais ce fût la seule solution pour que les questions qui fâchent ne soient pas posées.


C’est ainsi que le 10 mars 2010 un veau espagnol qui se prénommera plus tard Fadjen quitta le Sud de la France pour la Bretagne.


«  Si vous vous en occupez bien, il sera encore  plus fidèle que votre chien … ! »

Fadjen étant en route pour plusieurs heures de camion afin de le sortir d’un avenir pas très glorieux, l’éleveur me téléphone pour me dire qu’il est parti de chez lui depuis 2h00 environ.

Je lui repose pour la énième fois, il est vrai, si c’est bien un taureau espagnol et non pas un croisé Camarguais-Espagnol. Il m’affirme que c’est bien un taureau Espagnol pure race de père et de mère Espagnol.
Puis il me demande si j’ai un chien......
Je lui répond que oui...., mais ne sachant pas où il veut en venir avec cette comparaison. Et il me dit « Tu verra, si tu t’en occupe bien, il serra encore plus fidèle que ton chien. »
Je suis estomaqué par cette comparaison qui me fait froid dans le dos. Il est où « le fauve » dangereux qui ne pense qu’a tuer? Il est où l’animal sauvage qu’on ne peut pas approcher ?  Tous ces argumentaires à touristes tombent d’un coup.

Il n’y a plus d’animal dangereux, mais un animal qui ne demande que la compagnie et la présence de l’homme.

Un animal tant attendu !

Dès que le camion est arrivé, je n’ai pas pu m’empêcher de grimper le long de celui-ci afin de  voir Fadjen, je ne pouvais pas attendre que les portes s’ouvrent.

Il était là tout seul, apeuré, dans son coin.

Le chauffeur est monté dans le camion et nous l’avons mit sans tarder dans notre remorque. Durant le voyage j’avais l’impression que je ne réalisais pas que je l’avais enfin, ce taureau tant attendu. Mais en même temps nous étions doublé par de nombreuses voitures et je me disais « si ils savaient ce qu’on a comme animal dans la remorque … ?» .

En arrivant à la maison nous l’avons mit dans un endroit calme et bien fermé pour éviter les fuites définitives. Après quelques temps de calme je suis allé le voir et je me suis assis dans la paille non loin de lui. Je le regardais, il cherchait un endroit pour s’enfuir . Je commençais à regretter mon geste… Je l’avais tout de même enlevé à sa mère et à ses semblables. De quel droit ?


Mais ce doute à traversé mon esprit que pendant quelques secondes. Je savais surtout que je l’avais enlevé d’un avenir peu glorieux. Et que ce sera à moi de lui donner tout ce qu’il n’aura pas en étant pas avec sa mère.

Fadjen m’a accordé sa confiance petit à petit. Ce fut long pour certaines choses, mais toujours constant. Ce qui était acquit, l’était pour toujours.

Avec Gloria ce fût plus rapide, elle avait Fadjen comme référence mais le lien n’a jamais été aussi fort qu’entre Fadjen et moi.


Nous avons entreprit avec Fadjen un tour de Bretagne afin de sensibiliser les Bretons sur la réalité de la corrida et sur la véritable nature du taureau. Ce fut une expérience très enrichissante.

Une belle aventure commence !